• Nous n'avons nul vaisseau, mais vous y suppléez
    pour passer l'océan de notre lassitude,
    ô livres de partout sur ma table échoués,
    golfe calme paré d'ombre et de solitude.
    Cette claire embellie et cet espoir, c'est vrai...
    Mais pour quel continent romprons-nous les amarres
    sans qu'au terme du voyage quelque regret
    ne détourne la proue et la poupe des phares ?
    Et puis, voiliers partant, au rythme de l'esprit,
    pour le pays de l'âme et par le coeur fleuri,
    j'ai peur d'abandonner une part de moi-même
    au souffle astucieux et perfide des flots
    où le vent, le naufrage et la mort sont enclos,
    menaçant d'engloutir ma charge de poème !

  • Anonyme

    S8 vréma intéraisser ma bélle?

  • Anonyme

    Ohooooooo on di koi ma bélle?

  • c'est beau à voir :)